Shopping Cart
Your Cart is Empty
Quantity:
Subtotal
Taxes
Shipping
Total
There was an error with PayPalClick here to try again
CelebrateThank you for your business!You should be receiving an order confirmation from Paypal shortly.Exit Shopping Cart

Service de Conseils,Audits et Formations en sécurité alimentaire

Mon blog

Blog

view:  full / summary

Guide" lutter contre COVID-19 au travail"

Posted on 29 April, 2020 at 3:47 Comments comments (0)
Le SPF santé-économie a sorti un guide assez complet pour les bonnes pratiques au travail pour lutter contre le Coronavirus:

Coronavirus

Posted on 2 March, 2020 at 12:41 Comments comments (0)
1.     Symptômes:
 
Les symptômes varient d'une maladie modérée à sévère des voies respiratoires s'accompagnant de fièvre, de toux et de difficultés respiratoires. Les personnes âgées et les personnes souffrant de maladies chroniques préexistantes semblent plus vulnérables aux symptômes sévères.
 
2.     Zones à hauts risques arrêtées au 02mars 2020:
 
-      Chine : Toutes les provinces chinoises (à l'exception de Hong Kong) et particulièrement la province du Hubei
-      Corée
-      Italie
-      Iran
Pays avec cas déclarés (au 02 mars 2020): Japon 239, Allemagne129; Singapour106, France100, USA62, Koweït56, Bahrein47, Espagne45, thaïlande42, Angleterre36, Australie27, Malaisie24, Suisse24,
-      -de 20 cas : Emirats Arabes, Canada, Irak, Norvège, Vietnam, Suède, Hollande, Autriche, Croatie, grèce, Israël, Finlande, Oman, Danemark, Pakistan, Azerbaïdjan, Géorgie, … Belgique (6)
 
 
3.     Personne malade:
 
Si vous êtes malade et que vous êtes allé(e) dans une région où circule le coronavirus, ou si quelqu’un dans votre entourage proche est malade et s’est rendu dans une de ces regions:
Appelez votre médecin et mentionnez votre historique de voyage et vos symptômes. Ne vous rendez pas dans une salle d’attente ou aux urgences sans avis préalable.
 
Pour éviter la contamination d’autres personnes, il est recommandé de rester à distance de ces personnes. Couvrez-vous la bouche et le nez avec un mouchoir jetable lorsque vous éternuez ou que vous toussez. Jetez les mouchoirs dans une poubelle munie d’un couvercle et lavez-vous les mains.
 
Si vous n'avez pas été en contact étroit avec une personne malade et qui est allée récemment dans une zone touchée par le coronavirus, vous ne devez pas vous inquiéter. Vous avez peut-être une grippe hivernale. Consultez dans ce cas votre médecin généraliste.
 
 
4.     Prévention personnelle et dans l’entreprise :
 
Il importe surtout de respecter une bonne hygiène personnelle :
-      évitez les contacts avec des personnes malades,
lavez-vous régulièrement et soigneusement (40 à 60 sec.) les mains avec de l’eau et du savon et/ou utilisez un gel à l'alcool.
-      Vous devez tousser? Faites-le dans un mouchoir en papier ou dans le pli du coude.
-      Utilisez des mouchoirs en papier si vous éternuez ou pour vous moucher et jetez-les dans une poubelle munie d’un couvercle.
-      Evitez de serrer des mains ou de faire la bise.
-      Evitez autant que possible de toucher votre visage avec vos mains.
 
-      Si une personne est malade et a été dans une zone à risque dans votre établissement, appelez un médecin généraliste et signalez l'antécédent de voyage et ses symptômes.
La personne sera mise à l’écart et restera chez elle .
Le médecin généraliste passera en revue avec vous les mesures nécessaires à prendre dans votre établissement.
 
-      L'utilisation de masques buccaux pour prévenir l'infection au coronavirus n'a de sens que dans les hôpitaux où sont soignés les patients contaminés au coronavirus ainsi que, dans les laboratoires, pour l'examen du matériel corporel de ces patients.
Le port de masques buccaux dans les lieux publics n'a actuellement aucune valeur ajoutée.
 
-      Vous pouvez continuer à vivre normalement, quitter votre maison, aller au travail, etc.
Restez bien attentif(-ve) aux symptômes tels que fièvre, toux et problèmes respiratoires.
 
5.     Les aliments et le Coronavirus
 
A ce jour, les aliments n'ont pas été identifiés comme une source ou une voie probable de transmission du virus.
De plus, les coronavirus ne sont pas des virus très résistants dans l’environnement et ils sont rapidement inactivés lorsqu’ils se retrouvent sur des surfaces.
En l’état actuel des connaissances, la probabilité qu’un consommateur soit contaminé par le Covid-19 via l’alimentation est donc très faible et non démontrée.
Quoi qu’il en soit, l’AFSCA rappelle aux professionnels que le respect des bonnes pratiques d’hygiène sont primordiales et permettent d’éviter la plupart des contaminations :
- préparer les aliments séparément, surtout lorsqu’on manipule des viandes crues,
- laver à l’eau chaude et au savon les surfaces ayant servi à la préparation des aliments, surtout celle des viandes crues,
- se laver les mains à l’eau chaude et au savon entre chaque manipulation,
- cuire suffisamment toute viande crue (70°C à cœur durant au moins 2 minutes),
- éviter de préparer des aliments lorsqu’on est malade.
 
6.     Liens et contacts :
 
Un call center est mis en place par le Spf Economie pour répondre aux questions des PME au 0800 12033
 
D’autres questions:  Envoyez un mail ([email protected] ) ou contactez le SPF Santé par téléphone au 0800/14689
 

 

Les Baies de Goji

Posted on 19 February, 2019 at 5:49 Comments comments (0)
Write your post here.

Consommer au-delà des dates de péremption ?

Posted on 12 September, 2018 at 5:05 Comments comments (0)

Les contrôles Afsca posent-t-ils problème ?

Posted on 17 April, 2018 at 9:40 Comments comments (0)
Voer hier je post in.

Allergènes, contrôles renforcés

Posted on 18 March, 2018 at 7:08 Comments comments (0)

Reprendre les restes de son repas au restaurant

Posted on 18 March, 2018 at 6:46 Comments comments (0)

animaux de compagnie au restaurant, à la boulangerie

Posted on 18 March, 2018 at 6:43 Comments comments (0)

Scandale Veviba à bastogne

Posted on 9 March, 2018 at 2:27 Comments comments (0)

Fermeture de VEVIBA à Bastogne

Posted on 9 March, 2018 at 2:23 Comments comments (0)

Fermeture de l’atelier de transformation de viande et de l’entrepôt frigorifique VEVIBA à Bastogne
2 produits destinés à la consommation humaine potentiellement à risque pour le consommateur, retraits et communication des entreprises de distribution en cours.




A la suite d’une enquête initialement menée par le Tribunal de Première Instance du Luxembourg et des constatations faites dans ce cadre par l’AFSCA, l’Agence alimentaire a demandé et reçu l’autorisation du Juge d’instruction le 6 mars d’ordonner le retrait immédiat des agréments des 2 unités de VEVIBA, soit l’atelier de transformation de viande et l’entrepôt frigorifique prévu pour le stockage des produits. L’agrément de l’abattoir sur le site de Bastogne est maintenu. Dans l’état actuel de l’enquête, 2 produits ont été identifiés comme potentiellement à risque pour le consommateur. Ces produits sont en cours de retrait du marché en Belgique et il a été demandé à ces entreprises de la distribution d’effectuer les rappels de produits lorsque nécessaire.

Fin février et début mars, une perquisition a été menée à la demande du juge d’instruction. 20 collaborateurs de l’AFSCA accompagnés de 41 agents de police se sont rendus dans l’établissement VEVIBA sur et un rapport a été transmis au Juge d’instruction. A la fin de ce contrôle, une saisie préventive et dans l’attente d’une suite à ordonner par la justice a été effectuée sur l’ensemble des produits présents. L’autorisation du Juge d’instruction reçue par à l’AFSCA en date du 6 mars a permis à l’Agence de retirer immédiatement les agréments de deux activités gérées par VEVIBA càd d’une part, l’atelier de découpe et d’autre part, l’entrepôt frigorifique. L’établissement Abattoir et Marché de Bastogne conserve son agrément. L’AFSCA renforce dès aujourd’hui ses contrôles sur l’ensemble des entreprises liées au groupe Verbist, propriétaire de Veviba.
Les produits présents dans l’entrepôt frigorique sont issus de l’abattoir bastognard mais également d’autres entreprises. Des constatations de non-conformités par rapport à la législation alimentaire sur beaucoup des produits présents ont justifié la mise sous scellé de l’ensemble des produits de l’entrepôt. Les enquêteurs de l’agence alimentaire ont également établi des constats au niveau de l’atelier de découpe. Au niveau de ces activités de transformation de viande, l’AFSCA a pu identifier 2 produits spécifiques où un risque sanitaire potentiel existe : la viande hachée ainsi que la queue de vache vendus à d’autres entreprises. En l’état actuel de l’enquête, seuls ces deux produits commercialisés peuvent impacter la santé du consommateur. L’AFSCA est en contact étroit avec le secteur de la distribution et les entreprises identifiées comme clientes de VEVIBA. Les informations sur les produits à risque potentiel ont été communiquées à ces entreprises, leur demandant par la même occasion d’effectuer les rappels de produits nécessaires. La communication vers les autorités et clients étrangers est également en cours. Outre ces 2 produits, tout produit n’impliquant pas de risque sanitaire mais dont la conformité n’est pas garantie, sera également retiré du marché.

La grande distribution a effectué aujourd’hui un retrait par précaution de l’ensemble des produits VEVIBA qu’ils ont reçus. A l’exception d’une partie du haché provenant de VEVIBA, la viande fraiche belge actuellement en vente n’est pas concernée pas la problématique. L’AFSCA va continuer à tenir la population informée au fur et à mesure des avancées faites dans ce dossier, et prend les mesures nécessaires afin d’informer pertinemment et de protéger le consommateur.
L’AFSCA a pris toutes les mesures afin que les produits ayant un potentiel impact sur la santé des consommateurs soient retirés du marché.


Rss_feed

0